Recherche clinique et paramédicale

La Recherche médicale

  • Etudes :
  Syndrome de stress post-traumatique (suites de la tempête Xynthia) chez les usagers et les professionnels de l’urgence
    (pompiers, médecins, infirmiers), 

  Expressivité émotionnelle chez les patients présentant un syndrome de Korsakov »

 

  • Publications :

L'information psychiatrique 2017/2

 

Volume 93 – n° 2 Février 2017

Enquête sur la consommation de MDMA (ecstasy) dans la population homosexuelle masculine française en 2016 : un retour en force

 par Matéi Marinescu, Psychiatre Praticien Hospitalier et Andrew Laurin, Interne de Psychiatrie au Centre Hospitalier Georges Mazurelle – EPSM Vendée

Résumé : 

La consommation de MDMA (ecstasy) a connu un grand essor en Europe dans les années 1990 avant de s’essouffler au début des années 2000. Mais au début des années 2010, elle fait son grand retour en Europe particulièrement chez les jeunes adultes de sexe masculin et notamment parmi la population homosexuelle depuis longtemps identifiée comme consommatrice à risque de substances psychoactives. Après avoir échangé avec des membres de la communauté homosexuelle, les auteurs évoquent une majoration récente des consommations de MDMA (ecstasy) dans une population vulnérable à travers la réalisation d’une enquête par questionnaire chez des hommes homosexuels français en 2016 (N = 98). Les auteurs apportent un éclairage et une réflexion autour de la consommation de MDMA (ecstasy) chez cette minorité fragilisée par les questions d’acceptation identitaire et d’intégration sociétale en apportant des pistes pour mieux appréhender et comprendre les tenants et les aboutissants de cette consommation croissante et les enjeux sanitaires et psychiatriques qui en découlent.  (Source : L’information psychiatrique – février 2017)

 

La recherche clinique en soins infirmiers et paramédicale

Axe du Projet d’Etablissement 2014-2018 (volet Qualité et Sécurité des soins), cette démarche a été initiée dès la fin 2013 au Centre Hospitalier Georges Mazurelle, sous le pilotage de la sous-commission de la  CSIRMT (Commission des Soins Infirmiers, de rééducation et Médico-Techniques), avec comme objectif premier le déploiement de la culture « Recherche paramédicale » auprès des professionnels, et leur accompagnement. Son groupe s’appuie sur des professionnels volontaires, motivés et engagés, porteurs de cet axe de projet.

La recherche s’organise autour d’un cadre réglementaire et de principes clairement définis :  

Faire se rencontrer les pratiques soignantes et leurs fondements scientifiques

  Découvrir de nouveaux savoirs infirmiers et paramédicaux au bénéfice des patients et de leur entourage   Amener les professionnels de santé à construire des connaissances reconnues scientifiques    Valoriser les pratiques professionnelles au sein de l’établissement  

 

Pilotage de la sous-commission « Recherche en soins » 

(chefs de projet, équipe de réalisation et personnes ressources)

Direction Générale du CHGM
Directeur des Soins
Président et Vice-Président de la sous-commission de la CSIRMT
Sous-Commission « ad hoc » de la CSIRMT

 

 

  • Journées d’étude 

Le 23 mars 2017, la sous-commission « Recherche paramédicale » de la CSIRMT a organisé sa première journée d’étude consacrée à la recherche paramédicale, plus particulièrement en Santé Mentale. Une centaine de professionnels de l’hôpital, mais également d’établissements de la région……  et d’autres venus de Belgique, étaient réunis.

Partage d’expériences, d’interrogations, de bases et concepts communs d’une démarche de recherche et d’innovation, cette première journée répondait à l’objectif premier d’acculturer les professionnels à la recherche paramédicale, et à son développement au sein de l’établissement.

 

  • Publications :  
Résultats de recherche d'images pour « logo soins cadres »
Volume 26 – n° 101 Février 2017

Le temps des autres 

par Francis PROUTEAU, Cadre Supérieur de Santé Infirmier, au Centre Hospitalier Georges Mazurelle – EPSM Vendée

Résumé : 

Le temps se conjugue au singulier : à chacun sa temporalité, à chaque espace de soins sa couleur du temps. Le temps des “autres” est toujours différent. Aussi, patience et disponibilité sont indispensables pour une véritable relation de soins. Le contexte économique tendu des établissements de soins met souvent en difficulté la possibilité qu’ont les soignants de disposer d’espaces de liberté dédiés au service des patients. (Source Soins Cadres – février 2017)